Les Organisations




Vendredi 3 Octobre 2014

S'il est une entreprise qui a su profiter à plein de l'effet Coupe du Monde, c'est bien l'équipementier sportif Nike, qui annonce une bénéfice en hausse de 23,3%.


Nike marque des buts
Nike vient d'annoncer les résultats de son premier trimestre (sur un exercice décalé 2014-2015). Et la marque dépasse les prévisions les plus optimistes. Les bénéfices ont bondit de 23,3% à 962 millions de dollars, grâce aux retombées des investissements réalisés lors de la dernière Coupe du Monde de football au Brésil. L'événement et ses retombées lui ont notamment permis de faire une percée importante sur le marché européen.
 
Pourtant, Nike n'était pas perçu comme le spécialiste du foot en Europe, Adidas le dépassant d'une tête sur ce terrain. Le chiffre d'affaires sur l'Europe a ainsi grimpé de 32% en un an, à 1,7 milliard de dollars (contre une hausse de 12% aux Etats-Unis, son marché de prédilection). En Chine, Nike connait également une belle réussite, avec une augmentation de ses revenus de 18% à 679 millions de dollars. Au final, si l'on ramène les résultats sur une année, le chiffre d'affaires a augmenté globalement de 14,5%, à 7,98 milliards de dollars.
 
La marque a donc été particulièrement offensive sur le ballon rond. Outre la commercialisation des chaussures du footballeur Cristiano Ronaldo, Nike a profité de l'événement mondial pour lancer une gammes de produits brandés "Coupe du monde" et en a profité pour augmenter ses prix, face à une explosion de la demande. D'autre part, Nike a fourni les tenues de 10 grandes équipes (contre 8 pour Adidas) dont le Brésil. Nike a à tel point investi ce sport que l'entreprise espère dépasser les performances du basket qui est pourtant le sport qui a lancé la marque. Seul point noir au tableau, les récents scandales de plusieurs stars du foot américains accusés de violence conjugale.
 
Par ailleurs, la marque a décidé de mettre un terme à son engagement dans l'industrie du snowboard. Plusieurs riders de renommée mondiale se retrouvent sans marque, comme Kevin Rolland, français médaillé de bronze en half-pipe aux derniers Jeux Olympiques de Sotchi. La porte-parole de Nike a commenté cette décision ainsi : "Nike va désormais focaliser ses ressources en terme de design et d’innovation sur son opportunité de croissance principale, à savoir le skateboard".

Vendredi 3 Octobre 2014 Permalien