Les Stratégies




Lundi 10 Juillet 2017

Ça sent le remue-ménage à Microsoft, en effet le géant américain de l’informatique vient de racheter l’entreprise « cloudyn », spécialisée dans tout ce qui est stockage de données et vente de logiciel en ligne. Une information qui ne ravira pas beaucoup de monde, du moins chez les employés du groupe, d’autant plus que la direction a annoncé, dans la foulée une vague de licenciement. Cela se traduit par un vaste projet de restructuration interne de ses équipes commerciales dans le dessein de mieux se positionner sur les activités dites de « cloud ».


Microsoft prévoit de diminuer ses effectifs, avec le rachat de "Cloudyn"
Info ou intox

Jusqu’ici, l’information était tenue secrète dans les couloirs de Microsoft, mais depuis peu la rumeur s’est propagée suscitant une vague de réaction. Et pourtant dans les derniers jours du moi de juin l’agence Blommberg avait publié sur une probable reconfiguration dans les rangs de Microsoft, une information qui proviendrait de sources anonymes.

Ce qui donna le feu vert à plusieurs médias américains dot TechCrunch pour se pencher sur la question. Un tolet médiatique qui cependant ne semble pas bousculer le géant de l’informatique qui reste peu communiquant sur l’affaire. Selon le porte-parole de Microsoft, « le groupe procède à des changements destinés à mieux servir ses clients et partenaires ». Pendant ce temps, les travailleurs du géant américain de l’informatique s’attendent à plus d’information de la part de la direction centrale.

Un objectif de satisfaire dans les meilleurs délais la clientèle

A travers une note interne du groupe, envoyée par JudsonAlthoff qui assure la vice-présidence exécutive du groupe, et relayée par le site spécialisé Greek Wire, il s’agirait juste d’une reconfiguration dans les rangs de Microsoft afin de mettre sur pied des unités spécialement affectées au cloud, et non pas d’une opération de licenciement. Selon toujours cette note interne, la vaste opération de restructuration annoncée tout récemment s’inscrit dans une dynamique de booster la croissance du groupe en s’appuyant sur les bonnes ressources afin de le rendre plus apte à répondre aux attentes de sa clientèle, et ce, dans un délai record.

Néanmoins, il est facile de mettre en évidence le caractère régulier des licenciements au sein du groupe Microsoft, certains chiffres renseignent sur le nombre de licenciés qui s’élèverait à 18 000 dans le courant de l’année 2014, 7 800 lors de l’année suivante et 700 en 2016. Des suppressions d’emplois qui prennent leurs sources dans les difficultés du géant américain de l’informatique à percer dans le secteur de la téléphonie mobile, ce qu’il souhaite compenser en se focalisant exclusivement sur le secteur du cloud. Un système qui n’a pas tardé à faire effet avec près de 93 % de revenus au dernier trimestre soit un montant estimé à près de 6,8 milliards de dollars. Avec ses 114 000 employés, le groupe Microsoft devrait très prochaine, le 20 juillet, rendre public ses résultats financiers, au terme de son année fiscale.
 
 

Lundi 10 Juillet 2017 Permalien