Les Stratégies




Vendredi 2 Juin 2017

Pour le compte du quatrième trimestre de son année d’activité 2016-2017, Marks & Spencer a enregistré un bénéfice nettement en diminution, auquel on doit y ajouter des ventes qui connaissent elles aussi un recul. En dépit de tous ces éléments, le distributeur britannique souhaite rester optimiste et croire toujours en des améliorations certaines. Il cite notamment un meilleur comportement de ses parts de marché dans cette même période, ainsi qu’un léger accroissement de ses marges.


Marks & Spencer reste optimiste et croit en des améliorations certaines
Un optimisme qui intéresse les investisseurs semble-t-il

Les investisseurs du distributeur britannique Marks & Spencer n’ont semble-t-il pas trouver de contradiction dans l’optimisme affiché par ce dernier concernant son secteur de l’habillement. Il faudrait aussi rappeler que le groupe suit une logique qui vise un redressement de ses activités dans le secteur. Cette confiance des investisseurs s’est d’ailleurs traduite pour un grand bond de l’action M&S ce mercredi dès l’annonce de ces chiffres. Alors que tout le secteur de la distribution en Europe voyait son indice se stabiliser quasiment, l’action M&S a quant à elle  connu une hausse de 1,78% à 394,6 pence.

Pour son directeur général Steve Rowe, les progrès jusque-là enregistrés dans sa quête de redressement son appréciables. Il reste toutefois que des efforts supplémentaires devraient être consentis. Pour lui qui est à la tête de cette division depuis plus d’une année maintenant, des améliorations suffisantes restent l’enjeu majeur. Les résultats enregistrés restent tout de même supérieurs à ceux qu’avaient estimés bon nombre d’analystes. Ils tablaient en effet sur un bénéfice autour de 593 millions de livres. Au terme de son exercice en avril dernier, son bénéfice se chiffrait finalement à 613,8 millions de livres, en baisse toutefois de 10% comparativement à l’année précédente (690 millions de livres).
 

Des résultats expliqués par des effets calendaires

L’exercice de M&S 2016-2017 a officiellement démarré le 1er avril dernier. Son premier trimestre donc, premier point pour l’observation des nouvelles améliorations de sa politique de redressement, prendra fin en début en juillet. Il faudrait noter au passage que le chiffre d’affaires annuel du distributeur a connu une baisse de 2,2% et s’affiche à 10,62 milliards de livres. Selon son directeur général, cette baisse est consécutive à plusieurs effets calendaires. D’abord, on peut noter que selon leurs explications (M&S), les jours les plus importants qui suivent généralement les fêtes comme celle de Noël par exemple, ont été intégrés à la solde du troisième trimestre.

Une autre remarque est celle qui concerne la fête de pâques qui s’est malheureusement située en dehors du début de leur nouvel exercice. D’une façon plus globale, on peut souligner que les ventes dans l’habillement du distributeur britannique ont connu un recul certain. Le constat est le même pour les articles de maison. Ces dernières (ventes) ont connu une régression totale de 5,9%, bien au-delà des 3,3% auxquels s’attendaient les analystes. Pour le responsable britannique, la fin de ce premier trimestre de son nouvel exercice pourrait être mieux car, dit-il, il se composera de 91 jours de ventes complètes.
 

Vendredi 2 Juin 2017 Permalien