Les Stratégies




Vendredi 22 Mai 2015

Bird Office, start-up parisienne fondée en décembre 2013 est une sorte de AirBnB des salles de réunion. Elle se conçoit comme une marketplace où convergent les personnes ou structures qui recherchent une salle à louer pour un événement temporaire (conférence, formation, réunion…) et celles qui souhaitent rentabiliser leurs espaces non utilisés.


Location de bureaux : Bird Office évolue sur un marché prometteur
Au moment du lancement de la start-up, Bird Office faisait état d'un marché de la location de bureaux et d'espaces de réunion qui se porte plutôt bien en France mais déplorait une offre trop limitée de réservations de courte durée, souvent onéreuses et juridiquement compliquées à mettre en place. Bird Office arguait également d'un manque de fluidité et de simplicité dans les process de réservation et de comparaison entre les offres. Enfin, l'entreprise faisait remarquer que 70% des entreprises possèdent une salle de réunion vacante au moins trois jours par semaine.
 
"Véritable Airbnb® des professionnels, notre offre est uniquement concentrée sur les locations d’espaces professionnels de très courte durée. Nous répondons par ailleurs à une vraie demande de sociétés sans cesse en recherche de locaux pour des réunions ou des formations notamment", explique Arnaud Katz, fondateur de Bird Office.
 
En janvier 2015, Bird Office a reçu un prix pour son potentiel de développement lors de la 1ère édition du Global Innovation & Enterprise qui récompense les "Glocal Leaders" de demain. Près de 8.000 réservations pour 600 salles référencées sont prévues pour 2015. La Banque Postale ou Natixis utilisent notamment ses solutions.
 
Le fondateur ajoute « Nous sommes allés au plus simple, en sortant du contrat immobilier. Il n'est pas question de sous-location et le bailleur n'a donc pas son mot à dire. Les entreprises vendent une prestation de service. » Un article paru dans les Echos explique qu'il n'y a pas de bail "mais une facture correspondant à la mise à disposition d'une ressource, en l'occurrence des mètres carrés. Et une assurance en responsabilité civile pour rassurer l'hébergeur, qui génère un revenu sans investir ni embaucher."
 
La start-up semble avoir de beaux jours devant elle car le marché est très vaste et prometteur. Les espaces de bureaux sont largement sous-utilisés en France et spécialement en région parisienne où Bird Office a identifié 450 lieux de location potentielle. Ses principaux concurrents sont les grands centres d'affaires et les hôtels mais Bird Office affiche des tarifs moins chers. Arnaud Katz donne l'exemple d'une location d'un auditorium pour une journée facturée 1000 euros, tarif qui serait facilement triplé chez un concurrent traditionnel. Enfin, Bird Office peut ajouter des services à la location comme la restauration, le transport en VTC ou le personnel d'accueil.