Les Stratégies




Vendredi 27 Octobre 2017

Les autorités du constructeur américain tesla et celles chinoises sont parvenus à un accord en ce qui concerne l’installation d’une usine de production à Shanghai, mentionne le Wall Street Journal dans une de ses préparations. La ville accueillera la construction de nombreux véhicules de Tesla. L’entreprise a donc reçu auprès des responsables de la ville de Shanghai la possibilité de faire les installations de son usine dans la partie libre-échange, mais la production sera soumise à un paiement de taxe d’importation chinoise de 25%.


Le constructeur Tesla a des projets en Chine
Des détails sur l’implantation de l’usine sont encore attendus
 
Les responsables de Tesla refusent tous commentaires en ce qui concerne son communiqué qui portait sur le désir de l’entreprise de s’installer en Chine. Dans des communiqués plus récents, le constructeur de voitures automobiles électriques a déclaré qu’il travaille main dans la main avec la municipalité de Shanghai afin d’étudier les possibilités de l’installation d’une usine dans la ville afin de pouvoir approvisionner le marché chinois.
 
Les autorités de Tesla comptent donner alors plus d’informations d’ici la fin de l’année en cours. Le marché de la Chine fait partie des objectifs du constructeur. Mais Tesla étudie aussi les éventualités d’installer d’autres unités de production dans différentes parties du monde afin de livrer les voitures sur les marchés locaux. En outre, même la grande production de Tesla sera maintenue dans ses usines américaines, d’autres sites de constructions locales ont besoin d’être construits afin d’assurer une bonne distribution sur les marchés locaux, pense le géant automobile électrique. 
 

La construction des voitures électriques
 
En Chine, à compter de 2019, Pékin imposera aux constructeurs automobiles un pourcentage de vente des voitures sites « voitures propres » qui ne sont autres que les voitures électriques qui utilisent une source d’énergie propre. Cette législation pousse donc des constructions étrangères à s’associer avec les entreprises locales afin de créer des succursales communes et ainsi booster la production dans ce secteur.
 
Le groupe financier américain Bloomberg a rapporté que les autorités chinoises sont en discussion afin d’avoir des plans qui permettront aux entreprises de constructions étrangères de créer des filiales de véhicules électriques dans les zones de libre-échange du pays. Cette nouvelle orientation serait donc une grande révolution dans le secteur de l’industrie de l’automobile du pays. Il faut noter que depuis les années 1990, le pays avait interdit aux constructeurs étrangers de faire des productions en Chine sans des contrats de partenariat avec les constructeurs locaux. Cette décision pourra booster les productions dans ce secteur.
 

Vendredi 27 Octobre 2017 Permalien