Les Stratégies




Lundi 3 Novembre 2014

Le groupe énergétique a présenté sa stratégie dans les énergies renouvelables à l'horizon 2025. Principal enseignement, la production d'énergie verte représentera un quart de l'activité d'ici dix ans.


La vision stratégique d'EDF pour les énergies renouvelables
Deux semaines après l'annonce du départ d'Henri Proglio à la tête d'EDF et de son remplacement par Jean-Bernard Lévy, EDF dévoile sa stratégie. Tout d'abord en lançant un fond pour la transition énergétique grâce à une structure commune avec Amundi, filiale du Crédit agricole dédiée à la gestion d'actif. Selon Claude Nahon, directrice du développement durable d’EDF, l'objectif est de lever 1,5 milliard d'euros pour des projets de petite taille et à fort ancrage local.
 
EDF a également expliqué ce qu'est EDF Energies nouvelles (EDF EN), une entreprise plus moins connue du public, filiale d'EDF et dirigée depuis 2011 par Antoine Cahuzac, ancien banquier. Cette entreprise avait été créée en 1990 par un entrepreneur pionnier sur le secteur de l'énergie renouvelable, Pâris Mouratoglou. EDF l'avait reprise à hauteur de 50% en 2002 et rebaptisée EDF Energies nouvelles en 2004.
 
EDF EN est déjà implantée dans 18 pays et se place parmi les 10 premiers acteurs de l'énergie renouvelable dans le monde, à la 6ème place pour l'éolien. Sa puissance représente celle d'une dizaine de centrales nucléaires et est composée pour 87% d'énergie éolienne. A noter que sa capacité de production a été multipliée par 5 sur les 7 dernières années. La France n'assure pour l'instant que 12% de son activité, celle-ci étant concentrée pour 60% en Europe et pour 40% aux Etats-Unis.
 
Selon Antoine Cahuzac, qui résume la stratégie d'EDF EN : « Il fait avoir la bonne technologie, au bon endroit et au bon moment ». Et il illustre son propos par l'exemple de l'exploitation de la 8ème plus grande centrale solaire du monde située en Californie, dans le désert de Mojave. EDF EN souhaite accentuer sa présence aux Etats-Unis dans ses activités d'exploitation et de maintenance. A San Diego, le groupe a installé un centre de contrôle d'où sont pilotée l'ensemble des éoliennes, partant du Nord du Canada jusqu'au sud du Mexique. Enfin, d'ici 2015, EDF EN aura également installé 500 éoliennes au Québec.
 
Concernant la France, Antoine Cahuzac a de gros espoirs et explique qu' « Il y a 7 fois moins de mégawatts de renouvelables au km2 en France qu’en Allemagne et 3 fois moins qu’en Grande Bretagne ». Dans un an environ un grand parc éolien construit dans les Pyrénées Orientales devrait être mis en service. Ce centre baptisé "Ensemble Eolien Catalan" devrait avoir une capacité de 96 mégawatts, soit de quoi fournir 120 000 personnes en électricité.
 
 

Lundi 3 Novembre 2014 Permalien