Les Organisations




Lundi 18 Novembre 2013

L’exaspération des français pour leur administration n’a jamais été aussi importante à l’heure où la police française se plaint de ses conditions, notamment par les moyens mis à disposition pour « bien travailler », et où le guichet unique public a pourtant fait son apparition. La modernisation du Service Public s’avère sans doute essentielle pour redonner la compétitivité à notre pays.


La compétitivité française passe-t-elle par une modernisation de l’Etat ?
Insécurité

Le sentiment de crainte dans notre pays n’a jamais été aussi grand. En effet, la police tente de faire tant bien que mal son travail, c’est-à-dire de protéger la population et de montrer l’exemple des comportements. Les conditions de travail s’avèrent déplorables tant pour ces salariés du public que pour les citoyens de passage, de leur plein gré ou de force selon les situations. Il n’est pas rare de voir un employé de police prendre une déposition sur une antiquité informatique.

Constat de performance de l’administration

Les demandes et réponses administratives se sont sans doute améliorées depuis l’instauration de guichets uniques par thématiques, comme Ameli.fr pour l’assurance maladie, Pole-Emploi.fr pour les citoyens en recherche d’emploi,… La performance de l’administration semble en augmentation mais il reste tant de chemin pour répondre au besoin de chacun, être plus productif dans son travail, et surtout donner une image de l’administration d’un pays extrêmement compétitive.

L’administration française est pourtant moderne, rien qu’au niveau des flux d’aides. La France reste un pays qui prend beaucoup aux entreprises, aux ménages, mais qui redistribue beaucoup. Et il est vrai, qu’il n’est pas du tout aisé de se retrouver dans une offre d’aides abondantes, dans une grande nébuleuse sans considérer la finalité, qu’elle soit d’aider les personnes ou les entreprises.

Lien avec la compétitivité

Pendant qu’un salarié s’efforce aux horaires de bureaux, de régler un problème administratif quelconque, puisqu’il n’y a pas moyen de faire autrement à un autre horaire, il n’est pas productif. Alors que le chef d’entreprise devrait s’occuper du développement de son entreprise, il s’égosille avec un employé de l’administration pour un différend. Et alors qu’un policier essaie de démarrer la voiture de service pour une patrouille, il n’effectue pas correctement sa mission.

La Société française sera d’autant plus compétitive et attrayante, notamment pour attirer des capitaux étrangers, que son administration sera elle-même productive et efficace, c’est-à-dire moderne. La productivité et donc la compétitivité aussi bien dans la sphère publique que dans la sphère privée s’en trouveront améliorées. Il va de soi qu’à chaque nouvelle taxation, une partie devra être consacrée à la modernisation de l’Etat sous peine d’implosion d’un système.