Les Organisations




Lundi 17 Février 2014

Le 13 février 2014 a eu lieu le rendez-vous BtoB de l’innovation, le salon TechInnov. Une manière de concevoir un salon professionnel autrement. Core Business était invité et met en évidence une innovation de l’esprit innovant.


L’innovation innove dans les salons professionnels
Architecture du salon innovante

Le lieu était inattendu, mais pratique : dernier étage de l’aérogare de Paris-Orly. Une très grande facilité pour se rendre à un salon qui ne dure qu’une journée. Pas de jaloux : les parisiens, Niçois, Toulousains, Nantais et Marseillais mettent le même temps de trajet pour venir, et l’aller/retour est tout à fait confortable dans la journée. On vient même de plus loin : d’Afrique et des Antilles.

Dans ce cadre où se côtoient voyageurs, personnel de bord, et professionnels de l’innovation, un seul mot ressort : concentration. Concentration du salon, des visiteurs, et donc maximisation de contacts en un minimum de temps.

L’organisation est efficace, et la disposition du salon s’avère tout à fait étonnante : autant de place pour les exposants que pour les rendez-vous programmés. En effet, tout le monde est inscrit en principe à l’avance, et des plannings de rendez-vous sont pré-remplis par les participants pour se rencontrer lors d’un échange de dix minutes environ qui en principe ne peut être refusé. Le taux de défaillance à un rendez-vous semble faible compte-tenu de tous les box improvisés, c’est-à-dire une petite table, deux chaises séparé par deux cloisons légères qui sont tous occupés. Et les participants courent pour glaner un maximum de contacts fructueux comme un participant, qui enchaîne tout en croisant des connaissances : « on se recontacte, j’ai un rendez-vous ».

Par ailleurs, il est possible de faire le tour du salon en un minimum de temps : concentré sur deux niveaux très compacts. Les exposants ne dépassent pas en règle générale deux mètres linéaires. Les mélanges permettent d’échanger plu facilement entre exposants : institutionnels, entreprises de conseil, éditeurs de logiciels, incubateurs.
De la même manière, des pitchs sont organisés pour des entreprises volontaires en dix minutes pour présenter leur offre dans une scène ouverte dans le hall. Des conférences plus techniques passent en boucle en 30 à 40 minutes dans des petites salles : c’est une manière de prendre des idées efficacement et de données des idées…

Concentration des rencontres : une véritable innovation pas si naturelle

A en croiser certains, comme Eric Vacaresse, un des responsables de la R&D de Sanofi-Aventis, qui « s’est inscrit à de nombreux rendez-vous, sans vraiment savoir où cela allait le mener et c’est très intéressant ». De la même façon, de nombreuses rencontres s’effectuent à la sortie de l’escalator entre deux niveaux ou en salle de cafétéria. Les coïncidences se mutliplient en rencontrant par hasard des clients, des fournisseurs ou de vieilles connaissances.

Le ton des rencontres est donné : participatif. Et selon Séverine Herlin, Présidente de Vianoveo et exposant, venue spécialement de Nice, « il ne s’agit pas d’un hasard quand on réfléchit « innovation » : on cherche de nouvelles pistes, alors il faut rebattre les cartes et changer de perception ». Mme Herlin revendique le principe de l’effectuation qui permet d’innover à partir des gênes de l’entreprise. Et justement c’est ce qui se passe sur TEchInnov : valoriser ses atouts par les échanges et les rencontres.
Selon notre perception, il est nécessaire d’aller plus loin que d’une bonne discussion et cela mérite un minimum de méthodologie pour avancer efficacement. Nous avons trouvé sur le stand Vianoveo ce qui nous manquait : la concentration des innovations pour converger vers des marchés directement accessibles. C’est ça l’innovation à TEchInnov.