Les Stratégies




Lundi 6 Novembre 2017

Le groupe multinational Altice utilisera les réseaux télécoms de son nouveau partenaire, Sprint, l’entreprise américaine de télécommunication afin de vendre ses services mobiles au pentagone. Dans ses multiples ambitions, Altice a annoncé qu’elle lancera un produit qui permettra aux citoyens américains d’avoir en une seule box, l’internet, le téléphone fixe et les services télé. C’est un premier du genre aux Etats-Unis. L’échec des discussions entre Sprint et T-Mobile an vue d’une collaboration dans le secteur du mobile a permis à Altice de se lancer dans un processus de partenariat avec sprint qui semble porter déjà de beaux fruits.


Etats Unis : Altice se lance dans le mobile grâce à Sprint
Les nouvelles ambitions de Sprint et d’Altice

Dans un communiqué joint, les deux entreprises ont annoncé leur désir de travailler ensemble et les termes de leur partenariat. Entre autres, les termes de ce nouvel accord entre ces deux géants du télécom permettront à Altice USA, de se servir des services de Sprint pour offrir aux citoyens américains des services mobiles, plus précisément, « des données et voix. » Cela fait d’Altice, ce qu’on appelles, « un opérateur virtuel ou MVNO. » D’un autre côté, Sprint utilisera les infrastructures de son nouveau collaborateur pour  développer et transmettre des données mobiles à l’instar de la 5G. 

Softbank, groupe japonnais, détenteur de la majorité du capital de Sprint, a fait une  sera déclaration de son côté, en annonçant son vouloir d’augmenter ses parts dans le capital de ladite entreprise. Softbank détient 82% du capital de Sprint et voudrait aller jusqu’à 85% mais ne pas dépasser cette limite. La raison est que, si le groupe japonnais dépasse ce seuil, il sera obligé de lacer une offre publique d’achat sur le solde de Sprint.

Les nouveaux projets d’Altice
 
Après l’annonce de l’échec des discussions de partenariat entre l’entreprise de télécommunication américaine Sprint et la filiale allemande T-Mobile de Deutsche Telekom, Altice a su profiter de cette occasion pour lancer ses grandes ambitions avec Sprint. Celles-ci avaient déjà commencé avec la sortie de la box qui permet d’avoir accès à ces trois services que sont: internet, téléphone fixe et télévision.

Dirigé par Patrick Drahi, le groupe multinational a racheté ses consurrents câblo-opérateurs américains, à savoir Suddenlink et Cablevision. Introduite à la bourse d’Amsterdam en 2014, la société Altice a finalement fait son entrée à la bourse de Wall Street fin juin. Il est donc aux Etats-Unis, le quatrième câblo-opérateur comptant environ 5 millions d’abonnés dans les 21 Etats où il est installé.
 

Lundi 6 Novembre 2017 Permalien