Les Stratégies




Lundi 3 Juillet 2017


Il était une fois… 5 opticiens qui se regroupèrent, pour optimiser leurs achats. Ils créèrent une enseigne qui devint au fil des décennies l’opticien préféré des français – et le numéro 1 du marché. Retour sur le parcours d’une enseigne qu’on ne présente plus.


Comment Optic 2000 est devenu l’opticien préféré des Français
Une petite coopérative de l’optique qui fait son chemin
 
Les débuts d’Optic 2000, c’est une idée simple : « 5 opticiens isolés qui se disent : on va essayer de se regrouper pour avoir de meilleures conditions », résume Yves Guénin, le secrétaire général d’Optic 2000. Nous sommes en 1962, et le GADOL (Groupement d’achats des opticiens lunetiers) vient d’être créé. 7 ans plus tard, du GADOL, naît l’enseigne Optic 2000. Le groupement s’est constitué en coopérative : il est détenu par ses opticiens adhérents, et ce sont eux qui élisent, en leur sein, leur président, selon le principe démocratique « 1 personne = 1 voix ». Une structure qui est toujours celle d’Optic 2000 aujourd’hui, et qui n’est pas sans conséquence sur la nature et les valeurs du groupe. Comme aime à le rappeler Yves Guénin : « Dès le départ, les valeurs de dialogue et de respect mutuel ont été ancrées dans les gènes de l’entreprise ».

Doucement, la petite coopérative fait son chemin, et commence à grandir… Dans les années 80, le réseau compte déjà autour de 200 points de vente. Et son nom se fait de plus en plus largement connaître : Optic 2000 séduit grâce à une politique de service, de prix et de solidarité qui devient sa marque de fabrique.
 
… Jusqu’à devenir l’opticien préféré des français
 
Car sa stratégie est l’héritage direct de ses valeurs fondatrices : « gouvernance démocratique du groupe, politique de proximité territoriale, politique de prix fondée sur l’accès aux soins le plus large possible, ou encore solidarité économique vis-à-vis de l’ensemble de la filière lunetière française », détaille Didier Papaz, président d’Optic 2000 depuis 2006, et donc opticien élu par ses pairs.

Pour démocratiser l’accès aux soins, Optic 2000 mise d’abord sur une politique de proximité. Aujourd’hui le réseau compte 1200 points de vente répartis partout en France, et qui placent 80% des français à moins de 15 minutes d’un magasin. Ils constituent un véritable relais de proximité en matière de santé visuelle, dans un contexte de multiplication des déserts médicaux (1).
Autre axe de travail pour l’enseigne : le prix. En 1988 c’est elle qui, la première, lance une offre « 2 paires pour le prix d’1 ».

D’importants efforts sont également déployés pour constituer des partenariats avec les mutuelles et donc limiter le reste à charge pour le patient. D’ailleurs Optic 2000 milite activement pour le non-déremboursement des soins visuels. Tous les magasins s’engagent actuellement dans le cadre de « l’objectif zéro dépense » à « proposer une offre adaptée », « en minimisant autant que possible [le] budget optique » du client. Le tout sans négliger la qualité des produits, comme celle de l’accompagnement. C’est un autre engagement fort de l’enseigne : Optic 2000 a ainsi lancé une démarche de certification AFNOR « Qualité en optique » pour l’ensemble de ses magasins, qui a pour objectif la « reconnaissance du professionnalisme et du savoir-faire » des équipes, explique Yves Guénin. En effet, cette certification est délivrée au terme d’un processus qui évalue très strictement un certain nombre de critères comme la qualité de l’accueil, du service, de la relation client, mais aussi des produits.

Enfin, le développement de l’accès aux soins se fait également par le soutien aux publics les plus fragiles, dans le cadre d’actions de prévention, de solidarité - notamment en France et en Afrique – et de soutien à la recherche. Optic 2000 est un partenaire important de l’AFM-Téléthon, à qui elle reverse plus d’un million d’euros par an depuis 2012 : la deuxième paire à 1€ est une paire « solidaire », dont le prix symbolique est reversé à l’AFM-Téléthon. La coopérative a aussi créé une Fondation, des centres Basse Vision et un Observatoire de la santé visuelle et auditive : « Nous souhaitons nous rendre utile partout où nos compétences et nos moyens peuvent être mobilisés à bon escient », souligne Yves Guénin. Entreprise citoyenne, Optic 2000 est aussi très impliquée dans le soutien à la lunetterie française, dont elle est le premier client. Elle propose aux consommateurs une gamme « Mode In France », qui permet de maintenir 600 emplois dans le Jura et chez les verriers en France.
 
Et Optic 2000 consolide sa place de leader
 
Forte de ses valeurs, de sa culture d’entreprise, et de son histoire, Optic 2000 continue aujourd’hui à consolider sa place de numéro 1 sur le marché de l’optique… et dans le cœur des français. Première chaîne d’optique en France, c’est aussi la première chaîne de distribution non alimentaire.

Et elle collectionne les récompenses : opticien préféré des français, « meilleure chaîne de magasins 2016-2017 » dans la catégorie opticiens (2), « enseigne la plus connue de France » (3) … Son action en matière de RSE et de solidarité est également régulièrement récompensée : trophée LSA de la diversité et de la RSE en 2015, 3ème prix Essec du commerce responsable 2016 dans la catégorie « Amélioration du quotidien du consommateur », label enseigne responsable…

Dans un secteur de la santé et de l’optique en pleines mutations technologiques, Optic 2000 a également su prendre le virage du numérique : elle propose un site de vente en ligne, et a lancé un nouveau concept de magasins faisant la part belle au digital – concept d’ailleurs récompensé par le Janus du commerce 2015.

L’enseigne continue finalement à faire ce qu’elle a toujours fait : agir, et innover, sans se départir de ses valeurs. Et ça lui réussit plutôt bien…
 
  1. http://www.acuite.fr/actualite/profession/106942/ophtalmologie-la-carte-de-france-des-deserts-medicaux  
  2. Enquête Q&A Research and Consultancy
  3. Baromètre Cohésium 2015