Les Hommes




Mardi 5 Juin 2012

Starbucks Corporation qui a vu le jour en 1987 à Seattle est depuis devenue le numéro un mondial des chaines de café. Le succès incroyable de cette entreprise ne l’a pas empêché de se retrouver au bord du gouffre en 2008. Cette année Howard Schultz qui avait cédé sa place de PDG à Jim Donald a repris ses fonctions pour redresser la barre.


Comment Howard Schultz a sauvé Starbucks
L'histoire de Starbucks

En 1971, trois amateurs de café s'associent pour fonder une entreprise du nom de Starbucks, qui vend du café en grains et des machines à café. À cette époque, l'entreprise compte six points de vente où le concept est l'art du café italien torréfié devant le client. Howard Schultz qui rejoint l'équipe en 1981 comme directeur marketing tente de convaincre les fondateurs d'ouvrir plus de boutiques et de diversifier les produits. Ces derniers ne l'écoutant pas, Howard Schultz décide de lancer seul sa boutique de café et pourra avec le soutien de William Henry Gates, racheter Starbucks pour 3,8 millions d'euros. Il s'en suivra un succès phénoménal avec l'ouverture de millier de boutiques à travers le monde qui parviennent à transmettre l'état d'esprit des débuts, du moins jusqu’en 2007 où l’entreprise commence à s’essouffler.

Lorsque l'entreprise s'essouffle

Howard Schultz quitte ainsi son poste de PDG en 2000 pour se consacrer à une stratégie plus globale de développement en tant que président. Durant les années suivantes, Starbucks ne cesse de croitre, à l'image de son cours en bourse. Pourtant, en 2007 l'entreprise montre des signes de faiblesse qui finiront par la mettre en grande difficulté. Avec le recul Howard Schultz explique dans un livre récemment publié, les raisons qui ont conduit l'entreprise au bord du gouffre, et comment il a réussi à la remettre sur pied. On y apprend donc que durant toutes ces années de croissance effrénée, Starbucks s'est laissé distraire par les stratégies futures. La lente décélération n'a donc pas attiré l'attention du groupe, et ce, jusqu'à la crise mondiale où Howard Schultz a pris conscience que le groupe n'était plus vraiment orienté vers son cœur de métier.

Le sauvetage de Starbucks

Avec la crise financière et un malaise grandissant dans l'entreprise, l'inquiétude sur les ventes et la hausse du prix des matières premières incitent le groupe à mener des actions d'urgence. C'est alors que Howard Schultz reprend son poste de PDG et décide de ramener l'entreprise vers un modèle plus proche de ses valeurs initiales. Cette dernière a toujours été un modèle de gestion sociale et a pu se développer grâce à un lien affectif avec le client. Ce lien s'était fragilisé au cours de ces dernières années, raison pour laquelle Starbucks n'a pas su anticiper les nouvelles exigences des clients devenus très regardants. À la reprise de son poste Howard Schultz va alors se consacrer à rallumer l'affectif des clients et engage une politique éthique de l'approvisionnement. Cette nouvelle stratégie aura permis au groupe de reprendre sa croissance et ouvrira de nouveaux salons dès 2012.

Mardi 5 Juin 2012 Permalien