Les Stratégies




Lundi 12 Janvier 2015

En annonçant l'année 2014 comme la meilleure de toute son histoire, l'avionneur américain se met en pole position pour 2015, devant son rival historique Airbus.


Boeing fait la course en tête face à Airbus
Sur l'ensemble de l'année 2014, Boeing a déclaré avoir enregistré 1 432 commandes fermes, soit la meilleure performance de son histoire. Il faut en effet remonter à 2007 pour trouver une année presque aussi faste, avec 1 413 avions vendus cette année là. Airbus, de son côté revendique le meilleur score de tous les temps de 1 503 avions vendus, en 2013.
 
Le  très bon résultat de Boeing cette année s'explique par le succès de son best seller, le 737, et à ses versions remotorisées. Côté livraisons d'avions (toujours moins élevées que les ventes), là aussi Boeing a bien performé avec un total de 723 avions livrés sur l'année 2014, un résultat en ligne avec ses objectifs qui étaient de livrer entre 715 et 725 appareils. Toutefois, selon certaines sources, Airbus devrait annoncer sous peu qu'il a dépassé l'avionneur américain en nombre de commandes pour 2014.
 
Du côté des déboires, Boeing continue à accumuler les problèmes techniques sur son 787 qui, après son lancement en 2011, n'a cessé d'accumuler les soucis jusqu'à ce que les autorités demandent à ce que l'ensemble de la flotte soit interdite de vol pendant trois mois courant 2014.
 
Pour Boeing, 2015 débute avec la vente d'avions cargos dont trois 747-8 Fret que s'apprête à commander la compagnie Silk Way. Le montant catalogue atteint 1,1 Md$ mais la négociation n'est pas aboutie. Silk Way n'en est pas à sa première commande de 747-8, en ayant déjà commandé et reçu 2 avions de ce type en 2013. Le fret n'était pas en 2014 le point fort de Boeing qui n'avait vendu que 12 avions 747-8 Fret, soit deux fois moins que le 747-8 Intercontinental, la version passager. Cela ne représente en effet que 3 années de production au rythme d'un avion par mois.
 
Enfin, pour la petite histoire, un pilote de Boeing a réalisé une prouesse technique lors d'un meeting aérien à Farnborough en parvenant à faire décoller un 787 à la verticale. Il faut dire que l'avion avait été allégé au préalable pour permettre la manœuvre.

 
Décollage à la verticale d'un avion de ligne... par divertissonsnous

Lundi 12 Janvier 2015 Permalien