Les Stratégies




Lundi 1 Décembre 2014

Tradition ancestrale aux États-Unis où les consommateurs se ruent dans les magasins au lendemain de Thanksgiving pour profiter de ristournes énormes, les enseignes françaises organisent elles aussi leur Black Friday.


Black Friday : nouvelle stratégie des enseignes à la veille de Noël
Si aux Etats-Unis, le 4e jeudi de novembre est réservé à la famille avec le repas de Thanksgiving, le lendemain de fête est quant à lui consacré au shopping ! L'origine du Black Friday n'est pas très claire. D'après Metro News : Les versions divergent. Certains rapportent qu'au début du siècle, quand la comptabilité se faisait encore à la main, les comptes étaient toujours écrits en rouge, étant donné qu'ils étaient la plupart du temps déficitaires. Une exception toutefois : ce fameux vendredi de l'année, où les Américains se ruaient dans les magasins pour faire de bonnes affaires. Là, les comptes sortaient du "rouge" (comprendre étaient excédentaires), ce qui permettait aux comptables d'inscrire les chiffres enfin à l'encre noire. D’où le fameux terme de "vendredi noir". D'autres voix assurent de leur côté que cette appellation viendrait tout droit de Philadelphie, où le "black Friday" désigne les bouchons monstres qui suivent systématiquement Thanksgiving."
 
TF1 rapporte que "L'an dernier, selon le site fundivo, les Américains ont dépensé en moyenne plus de 400 dollars par personne pour un total de 57,4 milliards de dollars dépensés. Plus d'un Américain sur trois s'était alors rendu en magasin, avait commandé sur son ordinateur ou ses supports mobiles, avec un pic d'achat en ligne à 12h05 (heure de New York, 9h05 sur la côte Pacifique)."
 
Ce vendredi 28 novembre était donc l'occasion pour les enseignes françaises de d'essayer au Black Friday. Soldes monstres et tentative d'attirer des nuées d'acheteurs, cette journée est censée donner le coup d'envoi des achats de Noël. C'est en fait la deuxième année de Black Friday en France et, compte tenu du succès remporté par les quelques enseignes l'ayant testé l'an dernier (la Fnac, une des enseignes pionnières, l'organise pour la 3ème année), le principe est repris cette année beaucoup plus largement. Selon le site de bons plans Ma-reduc.com, les Français devraient ainsi avoir dépensé 554 millions d'euros sur les deux jours, soit une hausse de près de 15% par rapport à 2013.
 
Les soldes ont été très diverses, allant de -10 à -70% selon les enseignes. De son côté, Amazon aura fait durer le plaisir toute une semaine.
 
 

Lundi 1 Décembre 2014 Permalien