Les Stratégies




Lundi 15 Juin 2015

Issue de sa division Accumotive, cette nouvelle batterie "de foyer" indépendante fait suite au lancement des deux produits "Powerwall" et "Powerback" de Tesla. Elles ont en commun de permettre de s'affranchir du réseau électrique pour fonctionner grâce à des panneaux photovoltaïques et d'alimenter en énergie tout une maison à moindre coût.


Après Tesla, Mercedes lance une batterie domestique
Le marché du stockage domestique d'énergie est promis à un bel avenir. Mercedes-Benz s'y installe en présentant un premier modèle au salon Intersolar Europe de Munich, salon professionnel international dédié à l'industrie et à l'énergie solaire. Concernant sa capacité de stockage électrique, la batterie Mercedes pourra contenir environ 2.5 kWh, ce qui est moins puissant que le système Powerwall à 10 kWh de Telsa présenté le 30 avril dernier. Cependant, Mercedes annonce qu'il sera possible d'assembler jusqu'à 8 batteries pour atteindre une capacité de stockage de 20kWh. Le prix du produit n'a pas été précisé. Quant aux batteries Tesla, celles de 10 kWh sont commercialisées 3 500 euros et sont déjà en rupture de stock aux Etats-Unis.
 
Un article paru sur le site de BFM TV explique que "ces produits sont issus de sa filiale à 100%, Deutsche Accumotive, qui développe des batteries à technologie Lithium-Ion pour ses véhicules automobiles hybrides et électriques. Son entrée sur le marché du stockage domestique de l'électricité est sa première diversification en dehors du marché de l'automobile."
 
Le site Les Numériques ajoute : "Pour renforcer son ascendant sur Tesla, Daimler a signé un accord de distribution d'envergure avec EnBW, le principal fournisseur d'énergie en Allemagne. De son côté, Tesla se cantonne pour le moment à Lichtbick, un fournisseur d'énergie basé à Hambourg. Si pour l'instant cela n'a guère d'incidence sur le succès des ventes aux particuliers, le réseau de distribution pourrait bien représenter à terme un enjeu considérable auprès des fabricants, dans certains pays".
 
L'Usine Nouvelle rappelle que "l'industrie du stockage de l'électricité, que l'on valorisait à peine 200 millions de dollars en 2012, atteindrait les 19 milliards de dollars en 2017, selon le cabinet spécialisé IHS CERA. " C'est en outre une dimension incontournable de la transition énergétique selon le Conseil économique, social et environnemental (CESE). Ce dernier a identifié les différentes technologies de stockage existantes et insisté sur les trois filières économiques majeures : STEP, batterie et filière hydrogène.