Les Hommes




Jeudi 3 Mars 2011

Steve Jobs s’est retiré de chez Apple pour congé maladie. L’annonce fait un buzz sur la Toile, les commentaires fusent sur les sites d’informations américains et sur les blogs. Chacun analyse à sa manière la situation : quelle maladie touche Steve Jobs ? Que deviendrait Apple sans son co-fondateur?


Apple sans Steve jobs : quel scénario ?
La maladie de Steve Jobs n’est pas révélée

Lorsque Steve Jobs se retire de son poste pour congé maladie, les spéculations concernant son état de santé vont bon train. Ainsi, un proche du patron d’Apple aurait affirmé que ce dernier souffre de problèmes immunitaires relatifs à sa greffe du foie, annonce le « New York Times ». « Los Angeles Times » pense d’ailleurs de son côté que le cancer aurait rattrapé Steve Jobs. Il serait peut-être devenu sensible aux infections à cause d’un traitement immunodépresseur. « Businessinsider » avance même l’hypothèse d’un lymphome, un cancer de la peau.

Face à ce flou concernant la maladie du co-fondateur de la marque à la pomme, certains posent des questions quant au droit à l’information des investisseurs. « Sydney Morning Herald » et Adrian Weckler du blog « Yourtechstuff » croient qu’il est du devoir du patron d’informer les investisseurs de son état de santé. Toutefois, « SFgate » nuance en rappelant l’existence d’une contradiction entre l’obligation d’une société de publier tous les faits matériels pouvant porter atteinte aux actionnaires et les lois concernant le secret médical de chacun.

Qui peut remplacer Steve Jobs ?

La blogosphère, Internet et le monde des affaires essaient d’identifier les successeurs éventuels de Steve Jobs. Beaucoup voient Tim Cook, l’actuel directeur général délégué d’Apple, comme la personne la mieux placée pour remplacer Steve Jobs si jamais ce dernier ne revenait plus. Il a notamment contribué au succès de l’iPod et a remplacé Steve Jobs lors de ses congés maladies en 2004 et en 2009. Le « New York Times » rappelle que les investisseurs en donc ont été rassurés et son souci du détail a été très important pour le développement de l’iPhone 4 et de l’iPad.
Néanmoins, la société Apple peut être dirigée par d’autres personnes que Tim Cook, précise le « New York Times », d’autant plus qu’un analyste a déclaré sur « ABCnews » qu’il est un excellent numéro deux, mais n’est pas le bon successeur de Steve Jobs. Le « New York Times » site entre autres comme successeurs potentiels Jonathan Ives spécialiste en design, Philip Schiller élément clé du marketing et des shows d’Apple et Scott Forstall, l’âme des logiciels. Seule l’inspiration de Steve Jobs reste irremplaçable, ainsi que son autorité.

La santé d’Apple est-elle menacée ?

« Bloomberg » juge le départ en congé maladie de Steve Jobs comme une erreur d’Apple. La société aurait dû désigner tout de suite un successeur au lieu d’un intérim, et nommer Steve Jobs comme Président. Cependant, « Gizmodo » croit que ce départ en congé maladie n’est qu’un adieu masqué du patron. D’après ce blog, Steve Jobs partira, mais sans réellement partir, il laissera sa place, mais restera toujours derrière les initiatives de la Société.

D’autres se demandent en outre ce que deviendrait Apple sans Steve Jobs. « Fortune » précise notamment que tous les produits Apple ne sont commercialisés que si ce dernier donne son aval, la société ayant d’ailleurs besoin de la « magic touch » du patron. « IPcarrier » croit pourtant que la marque peut survivre si elle innove sans cesse. Quoi qu’il en soit, l’action d’Apple n’est pas en danger estime « Bloomberg ». Il rappelle qu’elle a même bondi de 70 % lors du congé maladie de Steve Jobs en 2009. En tout cas, le succès est déjà au rendez-vous pour 2011 avec l’iPhone5 et l’iPad2, fait remarquer « Intelligent Speculator ».

Jeudi 3 Mars 2011 Permalien