Les Stratégies




Jeudi 19 Mai 2016

Faisant partie intégrante des « quatre grands de l’internet », Amazon vient de lancer ce mardi 10 mai son nouveau site de vidéo en ligne Amazon Video Direct (AVD). On peut dire que l’entreprise spécialisée à la vente de livres en ligne vient d’ajouter une nouvelle corde à sa guitare et de par cette même occasion lance un duel à distance à Google qui détient la filiale You Tube.


Amazon  met sur le marché son service de diffusion de vidéos !

Amazon Video Direct pour entrer dans la vidéo en ligne

Le site est une plateforme de libre-service où les usagers sont libres de présenter ses vidéos aux différents clients d’Amazon moyennant un certain revenu. Il existe aussi dans la plateforme un système d’abonnement mensuel (10,99$) ou annuel (8,99$) par rapport aux vidéos  pour mieux satisfaire la demande des internautes. Pour l’instant la plateforme est seulement accessible à cinq pays (États-Unis, en Allemagne, en Autriche, au Royaume-Uni et au Japon).
 

Le gain aux réalisateurs de vidéos

AVD permettra aux différents diffuseurs de vidéos d’en tirer un certain profit. Chaque vidéo mise en ligne et visionnée permettra de gagner 0,15 dollar par heure aux États-Unis et 0,06 dollar à l’étranger. Si l’on ramène cela pendant en une année chaque producteur de vidéos pourra gagner sur Amazon 75000 dollar pour une seule vidéo. Une fortune quand l’on sait le nombre de vidéos que les internautes peuvent publier sur le net mais encore loin derrière You Tube qui totalise des milliards de vidéos vues.

Amazon n’en reste pas là car il compte mettre un budget mensuel d’un million de dollars à distribuer aux propriétaires des 100 vidéos les plus regardées.  En même temps, ils auront l’opportunité de touche une redevance si leurs vidéos sont vendues ou louées.
 

Réactions de certains acteurs du secteur

Certains analystes se montrent déjà très prudents face à l’idée qu’Amazon Video Direct puisse concurrencer You Tube. Comme le fait remarquer Michael Pachter analyste de Wedbush Securities, You Tube détient un empire de plus de deux milliards d’utilisateurs dans le monde alors qu’Amazon n’en est encore qu’à 50 millions d’abonnés Prime.
Ivan Feinseth de Tigress financial partners y va du même registre non sans évoquer la force de la firme.
Amazon cependant annonce déjà les couleurs et se montre comme un adversaire sérieux pour rivaliser avec You Tube qui monopolise la vidéo sur internet depuis 2005.