Les Stratégies




Lundi 21 Juillet 2014

Apple et IBM ont été un temps en concurrence directe sur un marché particulièrement concurrentiel. Ils collaborent aujourd'hui pour concevoir et mettre à la disposition des entreprises des applis spécialement dédiées aux iPhones et iPads. On parle de plus de 100 applis disponibles sur le Cloud d'IBM.


Alliance stratégique entre IBM et Apple sur le marché entreprises
Les deux entreprises ont décidé d'associer leurs forces, le savoir-faire d'Apple sur les matériels et la réputation d'IBM en entreprises. IBM commercialisera des iPhones et des iPads préchargés des applis dédiées directement à ses clients.
 
Une longueur d'avance pour chacun des acteurs
 
Les matériels iOS sont d'ores et déjà utilisés par 98% des entreprises du classement Fortune 500 et par 92% du Global 500. Le patron d'Apple, Tim Cook, a salué le partenariat en expliquant que pour la première fois, les "big data" d'IBM seront à disposition sur les matériels iOS, ce qui ouvre de belles perspectives de marché. La mobilité, les big data et le cloud sont en train de modifier radicalement la gestion des entreprises dans de nombreux secteurs et l'impact sur les environnements de travail est énorme. "Un tel partenariat ne peut que donner une longueur d'avance à IBM", affirme de son côté Ginni Rometty, patron d'IBM.
 
Les secteurs d'activité concernés par ces innovations sont nombreux : la distribution, la santé, la banque, les voyages, les transports ou encore les télécoms et les assurances seront les premiers ciblés. Les entreprises bénéficieront en outre d'un nouveau service support dédié baptisé "AppleCare for Enterprise", disponible 24h/24. Ce partenariat est avant tout l'association de 2 marques qui se renforcent l'une l'autre. Apple bénéficie de la reconnaissance d'IBM sur le marché corporate et IBM bénéficie de l'avance d'Apple au niveau des matériels mobiles.
 
Un marché très prometteur
 
Les deux acteurs sont très confiants dans le succès de ce partenariat du fait de la solidité des deux marques et du marché plus que prometteur. Même si la réputation d'IBM n'est plus à faire en entreprise, celle d'Apple est également très positive, véhiculée principalement par les salariés équipés d'iPhones, d'iPads ou de Mac à titre personnel et qui s'en servent parfois dans le cadre de leur travail. Mis à part ce phénomène, les secteurs publics et privés ont acheté pour 11 milliards de dollars d'iPad en 2013, soit un tiers des ventes totales.
 
Nul doute pour les experts que cette collaboration permette aux deux sociétés d'augmenter leur part de marché dans le secteur des entreprises. Et il faudra donc que les concurrents, à savoir BlackBerry et Microsoft passent à l'offensive.