Les Stratégies




Lundi 1 Septembre 2014

Le site chinois de vente en ligne n'en finit pas de grimper. Après avoir réalisé un volume de ventes de 296 milliards entre juin 2013 et juin 2014, le géant de la distribution sur internet va, selon toute vraisemblance, entrer à la Bourse de New York dans le courant du mois prochain.


Alibaba : toujours plus haut, toujours plus fort
Les chiffres d'Alibaba font rêver : +46% du chiffres d'affaires sur le dernier trimestre et une part de marché en Chine de plus de 80% sur le commerce en ligne. Et la tendance est toujours à la hausse dans un pays où la classe moyenne ne cesse de s'enrichir et d'adopter le commerce en ligne.
 
C'est dire si l'entrée en Bourse risque de faire du bruit, avec une levée de fonds qui pourrait atteindre 15 milliards de dollars pour cet acteur du web qui pourrait être comparé à Amazon, à ceci prêt que ce n'est pas Alibaba qui vend directement aux clients mais des commerçants qui utilisent la plateforme de la société pour réaliser leurs ventes. Son client moyen passe aujourd'hui 52 commandes par an, un chiffre en augmentation exponentielle et ce qui est remarquable, c'est le nombre de commandes passées sur portables : 188 millions par mois. Une manne pour Alibaba !
 
Pour l'instant Alibaba n'est présente qu'en Chine ou quasiment (elle y effectue plus de 85% de son chiffre d'affaires). Mais, à l'instar de nombreuses autres sociétés chinoises, elle compte bien se développer dans d'autres pays par le biais d'une présence en propre aux Etats-Unis (une plateforme y est ouverte depuis fin juin) et par une série d'acquisitions dans d'autres pays.
 
Il faut savoir qu'Alibaba, grâce à son business model, se concentre sur les transactions et en gère aujourd'hui davantage qu'Amazon et eBay réunis. C'est une des raisons pour lesquelles Alibaba pourrait être valorisé a minima à 200 milliards de dollars lors de son introduction à la Bourse de New York. Certains experts parlent même d'une levée de fonds allant au delà des 15 milliards de dollars et dépassant le record de Facebook de 16 milliards de dollars. Pas impossible pour une société aussi prospère dont les ventes pourraient atteindre 420 à 650 milliards de dollars d'ici 2020 selon McKinsey Global Institute. Peu de société peuvent en effet se targué d'avoir triplé leur bénéfice net sur le trimestre dernier en atteignant 1,99 milliard de dollars...