Les Stratégies




Mardi 8 Novembre 2016

Airbus a pour objectif de vendre 670 avions pour cette année. Cette annonce est une surprise du fait que la filière hélicoptère du groupe peine à se relever. La société devrait aussi se séparer de 582 employés (départs volontaires). Ce nombre représente une hausse de 20 unités par rapport aux précédents objectifs.


Airbus revoie ses objectifs de vente d’avions en hausse
La section  avions de ligne se stabilise

Malgré une diminution de ses livraisons en début d’année, due notamment aux problèmes de la motorisation Pratt et Whitney de ses Airbus A320neo et la rupture de la chaîne d’approvisionnement des A350, Airbus a su affiché des chiffres du moins satisfaisants pour ces neufs premiers mois de 2016. Bien qu’en baisse de 4,5% par rapport à 2015 sur cette même période (1,9 milliards d’euros), le groupe réalise tout de même un bénéfice de 1,8 milliards pendant ces neufs premiers mois.

Loin d’être pessimiste,  Tom Enders, PDG d’Airbus, confirme les objectifs à atteindre en 2016. « Nous maintenons notre énergie et notre concentration pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés pour 2016 en termes de bénéfices et de trésorerie ».
 

Le secteur Airbus Helicopters souffre

C’est un total de 582 salariés qui quitteront volontairement cette branche d’Airbus entre 2017 et 2018. En cause, la baisse du chiffre d’affaires de cette section de 3%, résultats de l’importance de quantité d’hélicoptères plus légers et une diminution de la prestation des services commerciaux en nombre d’heures de vol. Annonce faite ce mercredi au siège de la branche à Marignane. Rappelons que Airbus Helicopters c’est 9.200 postes en France pour 8.500 à Marignane.

 

Les syndicats se prononcent sur les départ

François Roche, délégué CGT, s’est indigné du projet de suppression des postes. Selon lui, quand il y a une diminution des activités, «  C’est du côté des bénéfices et des actionnaires qu’il faudrait aller chercher des solutions (argent) pas en supprimant des postes ».

Le délégué du syndicat central FO, Patrice Pétetin a quant à lui, fait part de son inquiétude de voir des salariés non volontaires partir. Ajoutant que face à cette situation très grave que connait l’entreprise, éviter des licenciements secs serait positif.
 

De solides commandes enregistrées

986 milliards d’euros, c’est le montant total des commandes enregistrées au 30 septembre. Ces chiffres correspondent à 380 commandes pour ses avions commerciaux et beaucoup déjà livrés dans d’autres sections, dont 11 avions militaires A400M.

Le chiffre d’affaires du groupe reste stable, 42,7 milliards, (contre 43 milliards l’an dernier), et son bénéfice d’exploitation, 2,4 milliards contre 2,8 milliards l’an dernier à la même période.
 

Mardi 8 Novembre 2016 Permalien