Les Stratégies




Lundi 17 Novembre 2014

Depuis mai 2013, Ardian (ex Axa Private Equity) allié au conglomérat chinois Fosun et l’homme d’affaire italien Andrea Bonomi via Global Resorts SAS, se battent pour prendre le contrôle du Club Méditerranée.


A qui le Club Méditerranée ?
Pour simplifier les choses, Fosun est soutenu par la direction actuelle du Club Med et Global Resorts annonce, en cas de succès de l’OPA la nomination comme président du conseil d'administration de Serge Trigano, ex-PDG du groupe et fils du fondateur Gilbert Trigano.
 
Fondé en 1950 par Gérard Blitz, le Club qui au départ n’était qu’une simple association loi 1901 est devenu en 1957 avec des clubs de vacances  installés dans les plus beaux endroits du monde. En 1963, Gilbert Trigano qui en était le directeur financier en devient le président directeur général et le reste pendant 30 ans.
Les difficultés commenceront en 1993 avec une perte de 296 millions de francs, le fils du fondateur en prend les rênes mais sera écarté en 1997 par les actionnaires.
Dans les années qui suivent l’entreprise connaîtra une succession de présidents, Philippe Bourguignon, Henri Giscard d’Estaing, et d’actionnaires, Accor, l'entrepreneur sud-africain Sol Kezner et le groupe hôtelier brésilien GP Investments. Le Club rachètera aussi durant la même période la plupart de ses concurrents comme Aquarius, Jet Tours, Gymnase Club,
 
La stratégie du Club est alors de favoriser les « resorts » haut de gamme et de poursuivre son internationalisation. L’arrivée de Fosun dans le capital en 2010, favorise son implantation sur le marché Chinois avec l’objectif d’y ouvrir 5 villages d’ici à 2015.
 
Le combat qui se déroule aujourd’hui en Bourse valorise à 874 millions d’euros le Club Med son action étant passée de 17 euros à 21 euros, puis à 23  euros, cette dernière offre ayant été faite début novembre par l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi, soutenu par le fonds  américain KKR, et qui détient déjà 15,93% du capital du groupe de tourisme.
 
Le résultat de cette OPA sera connu vers le 20 novembre date de clôture des offres et les résultats du groupe le 28 novembre. Le quotidien 20 minutes écrivait récemment « Malgré toutes ces incertitudes, les salariés exprimaient un taux de satisfaction exceptionnellement élevé quant au fait de travailler pour Club Med (93%), selon une étude du cabinet Inergie publiée début octobre. Club Med employait 13.000 salariés en équivalent temps plein fin 2013. » Le Club Med « Tous les bonheurs du monde ».